23 juin 2022
M. Rees, Reunan Bellec, Thierry Martin
La dataviz au service du citoyen Détails L’open data en France a plus de 10 ans. C’est la mise à disposition proactive de données issues du travail quotidien d’établissements publics et parfois de sociétés privées. Cela permet à quiconque de les exploiter gratuitement. La promesse de l’open data était de permettre au citoyen ainsi qu’au militant de suivre, d’analyser et si besoin de contester les politiques publiques sur des données factuelles. L’open data contribue à la transparence de la vie publique.Mais ceci ne fonctionne que si : 1. les données utiles sont réellement publiées. L’administration “joue” le jeu. Si ce n’est pas le cas, alors il faut parfois batailler pour les obtenir auprès de la commission d’accès aux documents administratifs (CADA). 2. les données doivent être rendues intelligibles au plus grand nombre. C’est ici qu’intervient la dataviz et le data journalisme. Toulouse Dataviz vous propose un meetup exceptionnel avec la participation de : • Marc Rees, rédacteur en chef de la revue web NextInpact qui est un des journalistes ayant obtenu la publication de ces données de la copie privée. Il nous racontera les enjeux et la bataille qu’il a menée. • Reunan Bellec, vainqueur du concours de l’Hackaviz2022 qui nous présentera sa très belle réalisation qui permet l’analyse et la compréhension des données financières de la copie privée. Venez écouter ses explications, certains détails sont absolument à ne pas rater ! Cette présentation sera suivie par un débat sur le thème de la dataviz au service du citoyen en présence de Marc et de : • Thierry Martin, consultant indépendant qui a côtoyé pendant plusieurs années la problématique de la libération des données administratives et de leur diffusion sous forme de dataviz. Cet événement sera enregistré pour celles et ceux qui ne pourront pas être présents. Il faudra être sur place pour profiter du buffet de clôture et pouvoir échanger en direct 😊. - ATTENTION PAS ADRESSE HABITUELLE - Inscriptions : meetup
4 février 2021
Karl Tayou
OpenStreetMap est une base de données géographiques participative et libre du monde. On peut y trouver les données allant d’une rue (passage piéton, recyclage, etc..) à celles d’un territoire (occupation du sol, divisions administratives, bâtiments, etc…). Cette base est beaucoup utilisée pour la création de cartes (que ce soit en fond de carte, que pour découvrir les contributions des communautés locales). Seulement chaque carte créée avec OpenStreetMap, ne montre qu’une partie limitée des données que son concepteur a voulu montrer en fonction des informations qu’il a voulu valoriser. OSM DATA est un espace où l’on peut laisser son imagination s’exprimer en exploitant toute la richesse sémantique des objets contenus dans OSM. Les rendus sont paramétrables grâce à QGIS, ce qui permet de profiter du moteur de rendu de ce logiciel. Nous verrons comment OSM DATA fonctionne, comment créer un style et visualiser ceux qui y sont déjà hébergés. C’est aussi le plaisir de rendre la donnée cliquable pour enfin permettre de valoriser le travail patient des contributeurs qui relient les objets à des ressources externes permettant de photo-illustrer et documenter l’objet en question. Karl TAYOU (@armeltayou sur twitter) , responsable développement SIG au sein de la société FUTURMAP et contributeur OpenStreetMap est l’intervenant de cette soirée avec la participation de Mathieu Rajerison (@datagistips sur twitter) La présentation.
5 février 2020
César Hidalgo
César Hidalgo est un scientifique américain, d’origine chilienne, comme on en rencontre peu. Il vient de rejoindre l’institut interdisciplinaire en intelligence artificielle (3iA -ANITI) après un parcours académique passant par le MIT et Harvard (entre autres). Chercheur, auteur, fondateur de DataWheel (société de Data visualisation) il sera parmi nous pour une soirée exceptionnelle sur le thème “From Data to Stories: Designing and Engineering Data Visualization Engines for Public and Private Data.” Orateur et passeur de savoir, il est de ceux qui aiment communiquer dans les médias (voir sa conférence TED ) et pour le grand public. C’est une chance inouïe de l’avoir chez nous (pour nous !) lors de ce Meetup exceptionnel qui sera intégralement EN ANGLAIS. Résumé: _“The data deluge has not made data driven decision making any easier. Today, organizations are inundated with data and struggle to use their data for planning and strategic purposes. The problem is that using data is not straightforward. It requires the design and development of infrastructure to facilitate data distribution, visualization, and updating._ _In this presentation I will show the design and development of several award winning data visualization platforms, including DataUSA and the Observatory of Economic Complexity. I will describe the design principles that guide the development of these tools, as well as the innovations that power them.”_
10 janvier 2019
Christophe Bontemps
Comment visualiser les réseaux dans l’espace et dans le temps ? The Vistorian La recherche académique a parfois besoin d’outils de représentation de données spécifiques à un champ d’application. The Vistorian est né du besoin d’historiens et de chercheurs en Sciences Humaines et Sociales de représenter visuellement des réseaux dans l’espace et dans le temps. Nous illustrerons l’utilisation de cet outil pour visualiser des relations épistolaires échelonnées dans le temps entre individus distants géographiquement. Cette possibilité est désormais offerte à tous grâce à une plateforme web et open-source que nous testerons présentant des représentations de réseaux originales, mais compréhensibles par tous. Un tour de force. Comment voir des tables ? The Bertifier Jacques Bertin n’est pas seulement le génial auteur de « La sémiologie graphique (1967) », c’était aussi un homme pragmatique qui « faisait » des graphiques. Il proposa en 1975 une méthode d’analyse de « matrices de données » d’une grande simplicité, non destructrice des données et très accessible visuellement. A l’occasion de la conférence IEEE VIS de 2014 en l’honneur de Jacques Bertin, une équipe de l’INRIA a donné vie à un outil, le « Bertifier », simple et en ligne qui permet de visualiser des tables sans en changer le contenu, en utilisant un encodage visuel pertinent et un ordonnancement intelligent. Un outil utilisable par tous et aux vertus pédagogiques immenses. Christophe Bontemps est ingénieur de recherche (économétrie) à Toulouse School of Economics (INRA). Il enseigne la visualisation des données depuis plusieurs années et est coorganisateur du Meetup Toulouse Dataviz. La présentation de Christophe Bontemps
5 juillet 2018
A. Ottenheimer;A. Roan;C. Bontemps
1- Vega Lite Vega Lite est une bibliothèque de création de visualisations unique en son genre. Au lieu de « programmer » le diagramme, il faut le « spécifier » dans un langage graphique de haut niveau étonnement concis et puissant. La syntaxe JSON est un peu verbeuse mais on s’y fait rapidement. Le diagramme statique ou dynamique obtenu est facilement imprimable en SVG ou intégrable à une page web. Vega jouit d’une excellente réputation et emporte un succès grandissant. Alain Roan présente les principes fondamentaux de cette bibliothèque étonnante et pas comme les autres.  Alain Roan - La présentation “introduction vega-lite” - La présentation “small multiple Vega-lite” 2- Construire un jeu de donnée Construire un jeu de données à partir de plusieurs fichiers n’est pas toujours un exercice simple. L’exemple du jeu de données préparé pour l’hackaviz 2018 est un bon cas d’école. Nous avons utilisé les outils Python, mysql et qgis, pour extraire les données, les traiter, les regrouper et les formater en .csv et .geojson. A partir de cet exemple, nous partagerons notre expérience pour vous permettre de créer vos propres jeux de données. Alain Ottenheimer La présentation “construire un jeu de données” 3- Sélection de ressources Une petite sélection de livres/ressources/ blogs sur la data visualisation pour lire utile en vacances.. Christophe  Bontemps Sélection de livres
21 mars 2018
Toulouse DataViz
L’équipe du Meetup Visualisation des Données de Toulouse a le plaisir de vous informer du lancement de son premier “Hackaviz” — concours de visualisation en temps limité, doté de récompenses, ouvert à un très large public — qui se déroulera du 9 au 19 mars et se conclura par un Meetup exceptionnel de remise des prix le mercredi 21 mars. Inscrivez-vous, seul ou en équipe, et relevez le défi pour créer la meilleure histoire en dataviz à partir d’un jeu de données original, créé pour l’évènement. N’hésitez pas à partager cette information auprès de vos collègues, écoles, institutions pour faire vivre cet évènement.Merci ! Permettez-nous de vous remercier de votre participation lors des précédents Meetups. Nous sommes aujourd’hui plus de 900 membres toujours plus curieux de découvrir la visualisation sous ses angles les plus variés. Grâce à vous, nous avons organisé 18 Meetups depuis notre création fin 2015, faisant interagir une vingtaine d’intervenants sur les concepts et outils de la Dataviz, mais aussi sur son utilisation dans l’entreprise, dans les médias, sur le web, pour les professionnels, pour le monde académique, pour la recherche, pour les collectivités … Notre but est de construire, d’animer et de faire vivre une communauté autour de la visualisation de données sur Toulouse. Notre nouveau site web (http://toulouse-dataviz.fr/) vous permettra de retrouver tous ces évènements ainsi que de nombreuses ressources.Et toujours des Meetups en 2018 ! Outre ce « Hackaviz », notre premier sponsor nous permettra d’organiser de nouveaux moments de convivialité à l’issue des Meetups qui jalonneront cette année 2018. De quoi alimenter nos discussions et confronter nos regards sur la Dataviz dans une ambiance décontractée.Venez nous rejoindre le mercredi 21 mars pour un Meetup exceptionnel de remise des prix du premier « Hackaviz » ! * Les résultats * Le jeu de données
26 octobre 2017
M. de Sulzer Wart;R. Cros;C. Regouby
Mathilde de Sulzer Wart (Sogefi) - Quels sont les vrais outils de l’aide à la décision des décideurs des collectivités rurales ? le paysage des communautés de communes évolue, les territoires s’agrandissent, la liste des compétences s’allonge. Bien que la donnée se libère, comment trouver les outils accessibles et adaptés pour la gouvernance des territoires en milieu rural. Retour sur un retour d’expérience de 28 ans auprès des collectivités. La présentation de Mathilde de Sulzer Wart Romain Cros (Airbus) - histoire de la construction d’une visualisation de test de performance. Les tests de performance applicatifs fournissent beaucoup de résultats statistiques : quantiles, évolution au cours du temps et évolution campagne après campagne. Ils sont donc difficiles à représenter mais il est nécessaire de les partager. Voici l’histoire d’une évolution d’un graphe pour les représenter. Christophe Regouby (Airbus) - A partir de tableaux ms-excel géants, comment en tirer une compréhension rapide avec une data-visualisation automatique ? Le package R plotluck associé à readxl dans R-studio forment un pipeline d’analyse très efficace pour comprendre la valeur d’un tableau excel. Deux exemples pratiques seront présentés ; un tableau pour lister les paramètres d’une ingestion de données d’entreprise et un tableau de planification de projets. La présentation de Christophe Regouby
26 septembre 2017
A. Ottenheimer;A. Roan;C. Bontemps
La librairie d3.js : le nec plus ultra pour visualiser les données sur le web ? (Alain Ottenheimer) La présentation le nec plus ultra pour visualiser les données sur le web ? Parmi tous les outils de visualisation de données, la librairie javascript d3.js s’impose comme une solution performante et adaptée aux multiples besoins de représentation. Mais qu’est ce qui la rend si attractive? En expliquant ses principes de base, je montrerais qu’elle permet de créer tous types de visualisation et de répondre à un grand nombre de besoins. Entre avantages et inconvénients, nous nous poserons la question de l’appropriation des techniques de visualisation pour web dans les métiers de l’analyse de données. Visualiser et simuler la trésorerie … (le stock et les flux) (Alain Roan) La présentation Visualiser et simuler la trésorerie La trésorerie est un exemple banal mais néanmoins emblématique d’une large famille de situations: réservoir, bilan d’entreprise, ressources humaines, portefeuille d’actions, … Quelles données et comment les visualiser ? Des représentations fréquentes, des réflexions philosophiques et un exemple très concret interactif permettant de simuler les conséquences de modifications des dates de paiement prévues (en d3js). « Tricher n’est pas jouer ? » (Christophe Bontemps, ingénieur de recherche (économétrie) à Toulouse School of Economics (INRA)). La présentation Tricher n’est pas jouer ? Dans l’un de ses ouvrages de référence, Edward Tufte pose en principe qu’un graphique doit avant tout « montrer les données » et que« l’excellence d’un graphique commence par son aptitude à dire la vérité ». Pourtant, il est des situations où le créateur de visualisations « triche » un peu afin de mieux servir son propos, et de mieux révéler l’information. Dans cet exposé, j’illustrerai ces pratiques sur des exemples – certains très connus – et montrerai pourquoi et comment l’on peut (ou doit) parfois « tricher » avec la représentation des données sous-jacentes au graphique ainsi qu’avec quelques règles de la visualisation des données
13 juin 2017
Laurent Jégou
Améliorer l’efficacité de la datavisualization en stimulant l’imagination, quelques pistes.Dans une période où se multiplient les données et les outils pour les analyser et les représenter, la question de la méthode de cette représentation et de son public se pose. Représente-t’on pour un opérateur spécialisé qui lit un tableau de bord complexe ou plutôt pour un lecteur lambda qu’il faut d’abord intéresser puis captiver ? Face à la multiplication des infographies et à la standardisation visuelle apportée par les logiciels courants, il est utile de se demander comment rendre les infographies plus éloquentes, plus captivantes, pour un public plus large, en dépassant le simple intérêt de l’originalité. Une des pistes consiste à chercher à stimuler l’imagination du lecteur, sa capacité à imaginer à partir des informations qu’on lui fournit, en lui proposant un contenu riche, profond. Pour ce faire, il existe notamment des techniques tirées de la critique d’art, de la sémiotique ou de l’esthétique. On proposera quelques exemples de méthodes d’analyse et de création qui peuvent guider la réalisation : palettes et dégradés de couleurs, mesure et atténuation de la complexité visuelle, utilisation de styles picturaux, souvent disponibles sous la forme d’outils pratiques. Laurent Jégou (enseignant chercheur à l’université de Toulouse) La présentation